Les 6 astuces pour reconnaître un vrai parquet

Les 6 astuces pour reconnaître un vrai parquet

Vous souhaitez acheter un parquet ? Attention, de nombreux revêtements de sols se font appeler abusivement « parquets ». En 6 astuces, apprenez à reconnaître à coup sûr un parquet véritable.

1. Un parquet véritable est en bois, rien qu’en bois. 

Le parquet est un revêtement de sol entièrement composé de bois. Il se distingue ainsi des sols stratifiés, des sols en vinyle et des carrelages qui usent de moyens technologiques avancés pour imiter l’aspect du bois naturel.

Les parquets massifs, de 12 à 23 mm d’épaisseur, comportent des lames rabotées et rainurées, parfois chanfreinées. Les lames sont issues d’avivés, ces planches de bois sciées et séchées, provenant d’arbres sélectionnés et arrivés à maturité. Le chêne est l’essence la plus couramment proposée.

Les parquets contrecollés se composent de 2 ou 3 couches de bois, dont un parement en bois noble (chêne, bouleau, frêne, noyer…) de 2,5 à 7 mm d’épaisseur. La couche intermédiaire, dite âme, est en contreplaqué de feuillu ou en panneau HDF. Le contre-parement, destiné à être en contact avec le support du parquet, est en résineux – en pin, par exemple.

2. La surface d’un parquet n’est pas un décor.

La surface d’un parquet n’est jamais une image décorative apposée sur un support en bois. Le parquet se distingue ainsi radicalement du stratifié, qui comporte une couche d’usure (dite overlay) intégrant une feuille de papier décor. Celle-ci reproduit, au moyen d’une photo numérique, l’aspect visuel du parquet. Parfois, la texture de l’overlay recrée aussi artificiellement, au toucher, le veinage du bois. Mais, si vous observez de près cette surface, vous vous apercevez, la plupart du temps, que les structures de la surface ne correspondent pas tout-à-fait au dessin du décor. Il en va de même pour les sols en vinyle proposés sous la forme de lames à coller ou à emboîter, et pour certains carrelages imitant le bois : les décors ne sont autres que des impressions numériques.

3. Le parement en bois mesure au moins 2,5 mm d’épaisseur.

En bois véritable, le parquet comporte, au minimum, un parement en bois noble de 2,5 mm d’épaisseur. C’est le cas notamment des parquets contrecollés. Pour le vérifier, vérifiez, sur son emballage, la composition du produit que vous examinez. Cette épaisseur minimale signifie que le parquet peut être rénové plusieurs fois, par ponçage puis application d’une finition de protection : cire, huile ou vernis. C’est la garantie de la durabilité d’un parquet, bien supérieure à celle, par exemple, d’un stratifié qui s’use avec le temps sans offrir la possibilité d’être remis à neuf.

4. Chaque lame est unique au monde.

Les fabricants de sols stratifiés, de sols en vinyle et de carrelages usent de moyens sophistiqués pour diversifier et panacher les décors,dans le but d’éviter la répétition visuelle d’une seule et même image et de ne pas trahir ainsil’artifice employé. Néanmoins, aucun ne parvient à rivaliser d’authenticité avec le parquet. Composé de bois naturel, celui-ci regroupe des lames qui, toutes, sont uniques en leur genre.

Chaque parquet doit sa beauté homogène à des lames hétérogènes, soigneusement agencées et réparties selon leurs nuances et singularités. S’il vous est difficile d’imaginer le rendu de votre sol final à partir d’une seule lame de parquet, demandez à votre vendeur de vous montrer l’effet produit par plusieurs lames assemblées, et par des photos de réalisations dans des pièces de grande surface. Vous reconnaîtrez la beauté d’un sol unique, non standardisé.

5. Touchez et humez le bois !

Apprenez à reconnaître un parquet au toucher, en demandant à votre vendeur de vous laisser comparer les textures de plusieurs revêtements de sols de nature différente. Contrairement au carrelage, le parquet est un revêtement chaud en hiver, frais en été, et il est très agréable de marcher pieds nus à sa surface. À l’inverse du vinyle, le parquet est un sol dur – ses lames ne sont pas flexibles ! Naturel au toucher, il l’est aussi au nez… Apprendre à reconnaître un parquet, c’est aussi apprendre à l’apprécier et à le préférer !

6. Repérez l’étiquette Parquets de France.

La marque Parquets de France identifie les parquets véritables de haute qualité, conformes à la norme NF EN 13-756, fabriqués dans lHexagoneet issus de boisfrançais – pour près de 100% des contrecollés etpour90%des massifs.Elle garantit que les essences utilisées par les fabricants proviennent de forêts certifiées par les organismes PEFC ou FSC, c’est-à-dire gérées durablement, dans le respect de lenvironnement et de normes sociales et éthiques.

En optant pour un parquet portant la marque « Parquets de France », vous faites le choix de la qualité, d’un entretien aisé et d’un excellent service après-vente.Vous favorisez aussi lesfilières courtes, une industrie peu polluante, et vous préservez de nombreux emplois qualifiés de la filière bois française.

Plus d’informations sur les parquets fabriqués en France, porteurs de la marque Parquets de France : www.parquetfrancais.org

Archives

MENU