10 parquets français, 10 ambiances pour s’inspirer

10 parquets français, 10 ambiances pour s’inspirer

Avec le bois pour seul et unique matériau, le parquet offre des possibilités décoratives infinies. Inspirez-vous à travers ces 10 ambiances réalisées avec 10 parquets différents, tous fabriqués en France. Vous verrez que le parquet n’est pas monostyle !

1. Le naturel au rendez-vous

Dans cette maison de campagne rénovée avec soin, la salle de séjour est habillée d’un parquet contrecollé en chêne de 14 mm d’épaisseur. Les lames, de 139 mm de large, ont été sélectionnées pour leurs singularités d’aspect. Elles présentent des chanfreins à l’aspect vieilli sur leur longueur, ce qui renforce leur caractère authentique. Leur finition brossée met en relief les veinages du bois.

Le parement en chêne de 3,4 mm, sur une âme en contreplaqué, garantit une grande résistance au temps et aux passages fréquents. Il est protégé par une huile donnant au bois un aspect patiné et blanchi. La chaleur de cette teinte s’accorde parfaitement avec le camaïeu de couleurs naturelles offert par les murs de la pièce, tantôt en pierre apparente, tantôt revêtus d’une peinture décorative, mais aussi par la cheminée et les poutres visibles au plafond. La sobriété des meubles chinés, en bois et métal, met en valeur la noblesse d’un sol à la beauté intemporelle.

2. Une invitation au voyage

Dans cet appartement remis à neuf, le parquet en chêne a été choisi pour sa couleur brun foncé qui s’harmonise avec un style de mobilier évoquant l’Asie et les voyages. De 14 mm d’épaisseur, le parquet est un contrecollé en chêne brossé, constitué de lames de 139 mm de large, chanfreinées sur leur longueur. Le parement en chêne de 2,5 mm, sur un support en HDF (panneau de fibres de bois de haute densité), garantit qu’il s’agit d’un authentique parquet. Il est protégé par une huile teintée.

3. Une plongée dans la verdure

Comme en hommage à la forêt d’où il provient, ce parquet trouve place dans une chambre à la décoration inspirée de la verdure des arbres. Il s’agit d’un contrecollé en chêne, fabriqué dans le respect des plus hautes exigences sanitaires et de qualité de l’air intérieur imposées par le protocole AFSSET*.
Les lames, de 14 mm d’épaisseur et de 184 mm de largeur, sont chanfreinées sur les quatre côtés. Elles comportent un parement en chêne brossé de 3,4 mm d’épaisseur, sur une âme en contreplaqué. Elle sont protégées par un vernis mat teinté de couleur grise, appliqué en usine, qui lui confère une résistance exceptionnelle.
*Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail.

4. Un cocon studieux

Dans ce bureau aménagé sous les combles, le parquet rend beau et agréable à lui seul un espace voué au calme et au silence, décoré avec simplicité. Il est posé sur une sous-couche acoustique, ce qui préserve des bruits de pas les occupants de la pièce du dessous. D’une épaisseur de 14 mm, il présente un parement en chêne de 3,4 mm sur un support en contreplaqué. Ses lames de 139 mm de large sont chanfreinées sur les quatre côtés et protégées par un vernis satiné appliqué en usine. La pose flottante a été facilitée par un système d’emboîtement de ses lames.

5. Un parfum de vacances

Dans cette maison de famille, le parquet a été choisi pour son caractère indémodable. Sa couleur brun chocolat évoque les parquets cirés d’autrefois et contraste élégamment avec la blancheur des murs en pierre chaulés. Ses lames, de 139 mm de large et de 14 mm d’épaisseur, chanfreinées sur les quatre côtés, renforcent l’esprit authentique d’un lieu partagé pendant les vacances et transmis de génération en génération. Dans la grande pièce de vie, ce parquet ne craint pas les va-et-vient de l’extérieur à l’intérieur de la maison, grâce à un parement en chêne de 3,4 mm d’épaisseur sur une âme en contreplaqué, et à une finition vernie satinée, appliquée en usine.

6. La bohème d’un esthète

Dans cette ancienne fabrique transformée en villa, le mélange des genres témoigne d’un goût certain pour l’éclectisme. Par son aspect ancien, le parquet posé à bâtons rompus crée une liaison esthétique entre un style industriel, des meubles design et des objets d’art. Les lames, de 139 mm de large et 14 mm d’épaisseur, sont chanfreinées sur quatre côtés. Elles présentent une finition vieillie, obtenue par des martellements mécaniques opérés sur deux chanfreins, et par l’application d’une huile de protection teintée de couleur grise. Le parement en chêne brossé de 3,4 mm, sur une âme en contreplaqué, résiste à des passages intenses.

7. L’élégance citadine

Ce parquet contrecollé en chêne brossé, protégé par une huile teintée gris brun, s’intègre parfaitement dans l’univers épuré d’un grand appartement meublé dans une sobre palette de bruns, de noirs et de gris. Les lames, de 184 mm de largeur et 14 mm d’épaisseur, comportent un parement en chêne de 3,4 mm d’épaisseur et des chanfreins sur les quatre côtés. Le veinage plus ou moins prononcé des lames fait toute la beauté de ce parquet presque sans nœud apparent qui s’accorde parfaitement avec des marches d’escalier en béton ciré.

8. Le coin des enfants

Cet appartement ancien, entièrement rénové, fait la part belle aux enfants en leur réservant un espace de jeux habillé d’un parquet contrecollé en chêne foncé, posé sur une sous-couche acoustique qui étouffe les bruits d’impacts. Les lames de 13 mm d’épaisseur et 210 mm de large, sans chanfrein, présentent un parement en chêne à 3 frises de 2,5 mm d’épaisseur, sur une âme en HDF. Protégé par un vernis teinté et satiné, appliqué en usine, il se dépoussière très facilement, comme tous les parquets, à l’aide d’un aspirateur muni d’une brosse spéciale parquets, ou d’un balai à franges. Pour le nettoyer, il suffit d’utiliser une serpillière, ou un chiffon plongé dans l’eau claire et essoré au maximum.

9. Une cuisine d’architecte

Cette cuisine ouverte, concentrée en un îlot multifonctions, semble avoir été installée sur un parquet ancien. Il s’agit en réalité d’un parquet neuf en chêne massif de 14 mm d’épaisseur. De 150 mm de large, les lames doivent leur aspect séculaire à une finition « brut de sciage », mais aussi à un effet vieilli – obtenu par oxydation et martellements – et à une protection par une huile teintée. Ce parquet ne craint ni les taches, ni les rayures : il se nettoie facilement et, pour le « réparer » ponctuellement, il suffit de réappliquer une couche d’huile sur la surface touchée, après avoir effectué un égrenage à la main, au papier de verre à grain fin.

10. Bienvenue à bord !

Cette salle de bains trouve son inspiration dans les bateaux dont les ponts en teck sont rendus étanches par des joints noirs élastiques, résistants à l’eau et aux rayons du soleil. Comme à bord d’un de ces voiliers, ce parquet massif en robinier ne craint pas l’humidité. Les lames – de 90 mm de large et 12 mm d’épaisseur – peuvent se dilater et se rétracter au contact de l’humidité ambiante, sans provoquer de désordre, grâce à l’élasticité des joints en mastic polymère posés en cordons entre chacune d’entre elles. Oui, poser un parquet dans une salle de bains, c’est possible !

Plus d’informations sur les parquets fabriqués en France, porteurs de la marque Parquets de France : www.parquetfrancais.org

Archives

MENU